lundi 14 octobre 2019

Activités




Ce que mon âme m'invite à mettre en oeuvre pour contribuer à l'éveil de conscience de notre dimension spirituelle:





  • Accompagnement : de la dépendance à la Liberté par la connexion à l'âme 




  • Séances de reliance à l'âme dans le corps

https://rencontredelame.blogspot.com/




  • Reportages en Nouvelle Terre








Qui suis-je ?





"L'équilibre sacré", ma vibration d'âme
par Myriam Lepori.
Version 2014
C'était en 2010, en Juin. 
Je me souviens qu'il faisait chaud, très chaud. Et j'allais mal, très mal. J'étais en train de mourir. Malgré la lumière éblouissante du soleil, moi je vivais dans l'obscurité. Je souffrais de douleurs chroniques, je me droguais, et ma vie n'avait aucun sens.
J'avais 20 ans et j'étais en train de mourir.






Quête de sens et questions sans réponses


Au plus loin que je me souvienne, enfant déjà, je me demandais quel était le sens de ma présence ici, dans ce monde. Je ne parvenais pas à me résoudre à l'idée que la vie était simplement une succession d'événements qui nous conduisent inéluctablement vers la mort.

Je ne trouvais pas de réponse satisfaisante à mes questions existentielles, ni auprès de mes parents, ni auprès de mes professeurs, ni auprès des psychologues, ni auprès des thérapeutes en tout genre, ni dans les livres. Nulle part. 
J'ai fini par croire qu'il fallait me résoudre à ne plus me poser de questions, à envisager de suivre le chemin qui semblait tout tracé: faire des études, avoir un métier, rencontrer un homme, avoir des enfants, éventuellement divorcer, travailler, travailler, attendre la retraite, être malade au moment où la retraite arrive enfin, mourir.
Peut-être était-ce là le secret du bonheur? Ne plus me poser de questions et suivre le courant.



Je ne me sentais pas adaptée pour vivre dans ce monde. Mes aspirations et mes valeurs ne semblaient pas correspondre à la norme et j'ai mené un combat acharné pour étouffer ce que je ressentais, pour étouffer ma réalité intérieure. En faisant cela, je me suis éteinte, je me suis desséchée.

A 20 ans il n'y avait plus lumière dans mes yeux et je n'avais plus que la peau sur les os.





L'âme et la Lumière


Puis tout à coup, il y a eu la magie de l'âme qui agit. Tout à coup, il y a eu une étincelle au milieu des ténèbres et j'ai choisi de ne pas laisser s'éteindre cette étincelle.




Mon âme a choisi un moyen très moderne pour se faire entendre de moi: internet. En voyant une photo de moi sur le compte Facebook de mon copain de l'époque une jeune fille que je ne connaissais pas, Julie, a entendu l'appel de mon Esprit à me réveiller et elle a osé me contacter par mail pour me transmettre un message.

Ce message était simplement une confirmation de ce que je sentais, de ce que j'avais tenté d'enfouir si profondément en croyant que j'étais folle, ce message validais ce que je savais déjà: je ne suis pas juste une humaine faite de matière, je suis un Esprit venu faire une expérience sur la Terre.



"L'équilibre sacré", par Myriam Lepori.
Version 2019
En lisant Julie ce jour-là, je n'ai ressenti aucun doute, simplement un immense soulagement. Quelqu'un me reconnaissait enfin. Je n'étais pas folle. D'autres que moi se savaient Esprit incarné.

Le mur que je m'étais évertuée à construire en moi pour ne plus ressentir cette réalité là s'est effondré. Ce fut intense, violent, magnifique, bouleversant, foudroyant. En un instant mon regard sur le monde, sur mon histoire s'est transformé et tout a pris sens. J'ai eu l'impression que toutes les pièces d'un puzzle s'assemblaient. J'ai vécu ce jour-là un moment de grâce absolue. Je me suis sentie transpercée par un Amour infini et inconditionnel. 






Intégration




Dans les mois qui ont suivi, j'ai entrepris d'entrer en contact avec mon Esprit en lui parlant, en lui écrivant. Un dialogue s'est installé, j'avais l'impression de retrouver un vieil ami que je connaissais depuis toujours, de manière très intime et que je n'avais pas vu depuis longtemps. 

J'ai eu l'impression de vivre un renversement dans ma vision du monde, comme si jusqu'à présent j'avais tout perçu à l'envers. Je me suis sentie pleine d'énergie, j'avais envie de vivre, d'expérimenter, de découvrir !



Mais je me sentais aussi comme coupée en deux.

Il y avait la réalité de l'Esprit et il y avait celle de l'humaine.

L'humaine était laide, sale, crasseuse, lourde, sans intérêt, faible.
Et puis il y avait l'Esprit. Lumineux, puissant, pur, innocent, joyeux.
L'humaine et l'Esprit me semblaient incompatibles. Et malgré tout le bien que m'a fait de reconnecter à ma dimension spirituelle, je n'aspirais encore une fois qu'à une chose: quitter le monde des humains pour retrouver celui de l'Esprit.





Unification et engagement




A l'automne de la même année, mon âme toujours très moderne m'a conduite à découvrir le site de Marie-Odile SANSAULT. Chaque mot que je lisais d'elle et des êtres spirituels qu'elle canalisait réveillait des souvenirs endormis. 

Désert de Tunisie
J'ai décidé de rejoindre Marie-Odile qui vivait à ce moment-là dans le désert de Tunisie pour la rencontrer et passer un moment avec elle.
J'y ai passé trois semaines en février 2011.
Avec Marie-Odile j'ai commencé à faire l'expérience de ma dimension spirituelle dans mon corps. A ce moment-là, j'ai compris qu'en réalité l'humaine découle de l'Esprit, est la création de l'Esprit et j'ai entrepris de me réconcilier avec elle.
Aujourd'hui, je crois que je peux dire que c'est à ce moment-là que j'ai véritablement accueilli l'Esprit dans ma chair. La réalité de l'Esprit que je suis est devenue une évidence en en faisant l'expérience dans mon corps.
J'ai eu l'impression d'atterrir, de mettre les pieds sur Terre, de prendre possession de mon corps. 
Par la reconnaissance de l'Esprit que je suis je me suis guérie de mes douleurs chroniques et j'ai pu faire l'expérience d'être dans mon corps sans souffrance. 
Par la reconnaissance de l'Esprit que je suis j'ai entrepris de me libérer de mes addictions pour aller vers plus de liberté et d'autonomie.





Depuis, je m'applique à mettre davantage de cohérence entre la vision que j'ai de moi, du monde et mes actes: je dis oui à l'Esprit Femme que je suis, je m'engage à être au service de mon Âme et à accomplir sa volonté.




Aujourd'hui, malgré toutes les peurs, tous les obstacles, toutes les résistances que je peux rencontrer, même si je peux me sentir fâchée contre lui, s'il y a une chose que je ne remets pas en question c'est la réalité de l'Esprit que je suis.








Je m'appelle Chloé.

Je suis ce que JE SUIS.
Je sais que je suis Esprit.